NICOLAS PEYRAC

UN ARTISTE ENGAGE



Son engagement humaniste, l’homme n’en parle pas … ou peu.
Et pourtant, cela vaut la peine de se pencher sur cet aspect de son parcours, ne serait-ce qu’en jetant un regard sur sa participation à des événèments majeurs qui ont mobilisé les artistes





1976-1977
: Pathé Marconi/EMI édite sous les Auspices de l'Unesco le disque "Le cadeau de la vie" dont les bénéfices seront versés à l'Association pour le développement de la recherche sur le cancer (Villejuif).
Nicolas Peyrac répond présent, aux côtés d'artistes de tous horizons comme Maria Callas, Daniel Barenbaum, Amalia Rodrigues, Gilbert Bécaud ou Julien Clerc.





1978
Naufrage de l’Amoco Cadiz

Sortie du disque « Sauvons la mer », à l' initiative du journaliste Roger Gicquel.
Nicolas Peyrac y interprète "Il y avait (Les arbres déracinés)".

 

 


1985 : famine en Ethiopie

Valérie Lagrange et Renaud créent Chanteurs Sans Frontières pour venir en aide aux victimes de la famine. Nicolas Peyrac fait partie des 35 artistes qui vont enregister le méga 45 tours SOS Ethiopie.





Noël 1999
: Marée Noire de l’Erika

Douze chansons pour les oiseaux en péril : "Le TOTAL désastre".
Le label M10 publie une compilation « au profit des oiseaux mazoutés", dont l'intégralité des bénéfices sera reversée à la LPO. Nicolas Peyrac y interprète Comme s’il fallait



 

2002 : l'association Laurette Fugain est créée pour lutter contre la leucémie. Nicolas Peyrac participe en mai 2006 au Concert pour Laurette donné sur l’esplanade de la gare Montparnasse à Paris.

Ce qu’il nous en dira : "Il faut donner ses plaquettes, son sang pour pouvoir un jour vaincre cette saloperie de leucémie (…) Personne n’était là pour se faire de la pub, c’était simple, normal de participer à un combat aussi important ".





1988 : Mme Noah mère créé l'association Les Enfants de la Terre pour aider les enfants de l’urgence, accueillir les enfants sans foyer. Nicolas Peyrac s’associe à ce combat à l’occasion du 13ème (double) concert annuel, organisé au Zénith en mai 2006.

Son ressenti : "Deux concerts magiques pour que peut-être certains enfants souffrent moins, pleurent moins, se sentent un tout petit peu moins abandonnés... ".



  Décembre 2006


Nicolas Peyrac parraine un congrès Unesco sur la paix dans le monde.



Cette ouverture à l’autre est une seconde nature.
Jeune adolescent, il suit sa mère médecin chercheur à New York, puis à Abidjan, et ces séjours lui donneront à jamais le goût des voyages et la soif de rencontres. Ainsi sa tournée des Centres culturels français d’Algérie (concerts à Alger, Annaba, Tlemcem, Constantine, Oran) et du Maroc dans les années 80.
"Tournée absolument géniale", se souvient-il, à tel point qu’il ne rêve que de recommencer !
Le contact de l'autre, de sa culture et de sa différence est un enrichissement de chaque instant, et il nous le prouve régulièrement en se prêtant avec plaisir aux interviews de stations "différentes" comme Vivre pour vivre (VivreFM, radio associative destinée aux personnes concernées par le handicap et l’exclusion) ou encore Au coeur de la vie (Radio Manche).


page précédente Eveilleur d'âmes haut
Association autour de Nicolas Peyrac - 2007   credits